Belleville-en-Beaujolais

Situé à 40 mins de Lyon, Belleville-en-Beaujolais, est l’une des villes d’importances de la région. En effet, auparavant nommé Belleville-sur-saône, elle est aujourd’hui un point de passage important ; et fût durant plusieurs siècles, un endroit stratégique pour le commerce. Depuis 2018, elle est rattachée à la commune de Saint-Jean-d’Ardières

De nos jours, c’est une agglomération dynamique mais surtout en pleine mutation…

Un petit point sur l’histoire

Belleville est un peu la petite sœur de Villefranche-sur-Saône. Les premières  traces d’occupation remontent à la période préhistorique. Ces dernières ont été retrouvées en bord de Saône. Le fleuve joue durant plusieurs années, un rôle essentiel dans l’expédition du bois, du blé ou encore du vin. C’est une véritable route commerçante, qui va ensuite évoluer avec l’arrivée du chemin de fer.

Mais c’est surtout l’impulsion d’Humbert III, l’un des sires de Beaujeu (oui encore eux ! Mazette, ils sont partout), que Belleville est véritablement née. Ce dernier crée des remparts, entourant la ville et instaure une charte.
Ce qui va surtout, faire sortir Belleville du lot, c’est la construction de l’église. En effet, en 1158 Humbert III lance la création du prieuré ; ce dernier, en 1164 est porté au rang d’abbaye. L’enceinte devient alors la nécropole des sires de Beaujeu. Environ 15 seigneurs sont inhumés au sein de celle-ci. L’édifice va devenir un lieu très important pour la seigneurie, mais également pour toute la région. Oui je te rappelle que les sires, à l’époque, gouvernent le Beaujolais.
Belleville est une cité prospère, durant plusieurs années. Néanmoins, elle subit les ravages des maladies comme la peste ou la lèpre, mais également pillages et incendies. Durant la Révolution, notamment, ou l’abbaye est détruite.

Ce qu’il reste aujourd’hui

Belleville offre 2 monuments emblématiques et très représentant de son passé.

L’Eglise Notre-Dame, de style roman, a traversé les époques et subi incendie et autres pillages durant certains conflits. Classé Monument Historique depuis 1862, diverses restaurations ont été effectuées, notamment grâce à l’Association des Amis de l’Abbatiale Notre-Dame de Belleville en Beaujolais, et la Fondation du Patrimoine. Lieu de culte, elle présente un réel intérêt à la visite. De par sa taille, sa rosace datant de 1175, mais également les diverses sculptures présentent à l’intérieur. Si comme moi, tu as la chance durant ta visite, d’entendre jouer l’organiste, certaines sensations devront apparaître….

Le 2nd  monument important de la ville est l’Hôtel Dieu. Ce dernier date du début du 18ème siècle. A l’origine, son but est d’accueillir les personnes pauvres de Belleville, et des paroisses alentour. Il a ensuite été centre de soins, mais également hospice. Il s’agit d’un très joli bâtiment, situé dans la rue principale, la rue de la république. L’Hôtel Dieu ferma en 1991.
Tu peux, bien entendu, le visiter, librement ou avec un guide.

Ouverture du mardi au samedi de 10h à 12h30 et de 14h30 à 17h30. De septembre à juin > Visite guidée pour les individuels les mardis et jeudis de 14h30 à 15h30 et le samedi de 10h à 11h. A noter que le musée est fermé le temps de la visite guidée.

Visite guidée pour les groupes : 7j/7 sur demande

Tu découvres 2 trois salles, deux chapelles ; mais également, en visite guidée : l’apothicairerie, la salle du conseil et le bloc opératoire.

Est-ce que, toi qui lis cet article, tu as entendu parler de la « mixture de Belleville » ? Non ? Rolala, dit dont Léon ! En 1829, Sœur Jeanne Françoise Martinière, qui est alors Supérieure de la Communauté des sœurs, met au point une sorte de remède. A l’époque, ce breuvage sert à traiter la coqueluche ou encore les convulsions. Jusqu’en 1964, les Bellevillois ont été soignés avec ce sirop, qui, d’ailleurs, est jusqu’à cette date, commercialisé dans toute la France ! Le médicament a aujourd’hui disparu, en effet, au milieu du 20ème siècle, la législation a exigé la quantification des principes actifs…

Il y a également un bar qui a ouvert, je t’en dis plus un peu plus bas 

Les plaisirs de la vie

Belleville, offre plusieurs restaurants, dont certains sont situés en bord de Saône. Idéal l’été, avec un verre de rosé et un plat de grenouilles… Tu t’y vois déjà hein avoues !

Je souhaite toutefois, te parler de La maison des Beaujolais. Une bien belle adresse située au cœur des vignobles. Créé par des viticulteurs, le but est de faire découvrir les 12 appellations du Beaujolais, tout en savourant la cuisine régionale. Des accueils de groupes sont également possibles, sur réservations, avec un intervenant pour l’organisation d’une dégustation. L’idée est vraiment sympa, pour encore une fois, avoir un panel de saveurs à portée de main.

Si tu souhaites passer une soirée entre amis, dans un cadre vraiment sympathique, je te conseille vivement l’Original Bar. Ce dernier, récemment ouvert, est situé au sein de l’Hôtel Dieu. L’avantage, notamment pour l’été, est d’avoir accès à une terrasse très agréable, et calme (oui les terrasses collées à la route ce n’est pas top). L’intérieur de l’établissement est très sympa, cosy, pour une ambiance festive.
Afin d’accompagner ton verre de beaujo ou ta bière, des planches sont proposées. Crois-moi, tu peux foncer, un bel établissement, plein de charme, et une équipe chaleureuse et accueillante.

Un belle planche

4 verres de dégustation svp !

310 vignerons, 1 200 hectares de vignes, je te présente Vinescence. Il s’agit de la cave coopérative, produisant le plus de crus Beaujolais. Tu retrouves également toutes les appellations, en plus du Bourgogne blanc et du crémant de Bourgogne.
La cave est ouverte à la dégustation, gratuitement, par contre si tu es un groupe de 10 personnes, il faut réserver en amont.
En prime, tu peux privatiser une visite, en réservant 24 heures à l’avance au plus tard, pour un groupe de 10 personnes minimum. Une bonne idée pour une sortie en famille, entre amis, ou encore pour une activité d’entreprise.

Il y a également un endroit dont je souhaite te parler ; un lieu d’apprentissage, de partage mais aussi de transmission. Le lycée de Bel Air. Il s’agit d’un établissement d’enseignement agricole public, dispensant des formations de la 4ème au BTS. La plupart sont bien entendus orientées sur la fabrication, commercialisation du vin, mais également sur l’environnement.
En plus du lycée, le Château de Bel Air, vient en complément. L’édifice date de 1891, avec un domaine vaste de  14,5 hectares, dont 3,5 en coteaux. Il y a donc plusieurs possibilités de culture mais également de productions. En prime, le domaine est membre de Terra Vitis (je t’en ai déjà parlé ici). Ce qui permet, si tu te souviens et que tu es attentif (ouais, toi là au fond de la classe je t’ai r’péré), une culture respectueuse des consommateurs, des saveurs mais aussi de l’environnement.
Ce domaine est une aubaine pour les élèves, qui sont impliqués du début à la fin de la production : taille, vendange, commercialisation, tout est possible ; du coup, la théorie et la pratique sont complémentaires. C’est t’y pas comme ça que l’on apprend le mieux…. ?

D’ailleurs, les récompenses ci-dessous, attestent de la qualité de production

Médaille d’argent au Concours International du Gamay 2020 pour le Morgon 2018

Médaille d’or au Concours des Grands vins du Beaujolais pour le BEAUJOLAIS 2017 en agriculture biologique (cuvée du cinquantenaire)

Médaille d’or au Concours des Vignerons indépendants pour le BROUILLY 2016

Comme tu peux le voir, Belleville en Beaujolais, n’est pas qu’une simple ville-dortoir ou de passage. Oui, malheureusement, elle souffre, comme Villefranche-sur-Saône, de cette réputation. Beaucoup de petites villes, d’ailleurs, sont perçues ainsi. 
Depuis quelques années, beaucoup de Lyonnais viennent vivre à Belleville, de par son cadre de vie très agréable, mais également l’accès autoroutier et la gare SNCF.
Mais Belleville est en train de changer, de muter, de devenir plus attractif. Personnellement, je m’y rends souvent (à la FNAC, ou pour faire mes courses et chez les amis bien entendu). Alors, viens voir cette Belle Ville (oui j’étais un peu obligé), apporte un peu votre pierre à l’édifice, pour que cette petite agglo, devienne encore plus attractive….

Disclaimer : Le département du Rhône, est passé en zone de couvre-feu depuis le 22 octobre. Les sorties dans les bars et restaurants sont difficiles, je t’invite donc à contacter les établissements afin d’avoir toutes les informations nécessaires. Il faut cependant soutenir nos commerces de proximité. A l’heure actuelle, la solidarité nous fera, je pense, le plus grand bien.


Publié par Rêves et Curiosités

Hello à toi lecteur ! Bienvenue dans mon petit monde.... Ici tu découvriras ma passion pour ma région, Le Beaujolais ; Mes lectures ainsi que des idées voyages ! N'hésite pas à aimer, commenter, t'abonner et partager :)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :