Strasbourg, ma ville de cœur

Hello toi !

En cette période de « fête », oui oui tu l’as bien compris, j’ai envie de te parler de ma ville coup de cœur : j’ai nommé Strasbourg !
Alors, oui, je sais apprécier d’autres villes, villages et paysages que ma belle région beaujolaise 🙂
Si tu me suis et que tu me lis (et j’espère que c’est le cas), tu dois savoir que je bouge(ais) beaucoup avec mon métier. Mes déplacements m’ont fréquemment amené en Alsace et notamment dans la capitale de Noël.

Je parle au passé, car actuellement, et ce depuis le mois de mars : je ne travaille toujours pas (Team Chômage partiel, on lève la main please !).

Bref ! Tout ça pour dire que : j’ai eu un ÉNORME coup de cœur pour Strasbourg. J’ai eu la chance de visiter ce joli pays hors période de Noël, et donc de voir la ville sans une masse de touriste. Oui, honnêtement, au mois de décembre, Strasbourg attire les visiteurs en masse. Nous avons fait les marchés de Noël, en Alsace, l’année dernière avec des amis, et je peux te le confirmer. Néanmoins, Strasbourg sait faire apprécier ses charmes…. La coquine !

Il est difficile de te résumer l’histoire de cette cité aux 2 000 ans d’histoire. Tu te doutes, qu’elle n’est pas de première jeunesse et qu’elle en a vu de toutes les couleurs. Si je commence à rentrer dans les détails, l’article fera 100 pages et ce n’est pas réellement le but.

Par contre, je vais te parler de quelques endroits / quartiers où je me suis baladé, pour que tu es un rapide aperçu de cette ville aux deux cultures…
Are you Ready ?

La Grande Ile

Il s’agit du quartier de la cathédrale et donc l’un des endroits les plus célèbres de la ville. Classée à l’UNESCO, cette vaste zone piétonne, t’embarque dans des ruelles étroites et ses lieux de vie, pour découvrir la gastronomie locale. La Grande Ile porte bien son nom, il faut une bonne paie de basket et la découverte peut commencer. Tu admires notamment la Maison Kammerzell, aux pieds de la cathédrale ; cette bâtisse renaissance du 15ème siècle est simplement splendide. Toiture pentue, poutres sculptées et fenêtres en cul de bouteille, elle t’offre une belle vision de l’architecture de cette époque. A l’origine, maison de marchands, elle abrite aujourd’hui un restaurant renommé, avec des salles sur plusieurs étages.

Le Palais Rohan, dont la construction s’est terminée en 1742, est également l’un des monuments emblématiques du quartier et de la ville. Résidence de cardinaux, hôtel de ville puis Palais impérial et royal, il offre aujourd’hui une belle richesse historique, et 3 musées : arts décoratifs, beaux-arts et archéologiques. Il est classé monument historique depuis 1920.
Bien entendu, visiter la Grande Ile sans sillonner les nombreuses places est impensable. La place Kleber est, je pense, la plus célèbre. Ses artères te conduisent dans les rues commerçantes, mais c’est aussi et surtout à cet endroit que le grand sapin de la ville est installé.

Mon beau sapin !

La cathédrale

Quand quelqu’un te parle de Strasbourg, impossible de ne pas penser à sa cathédrale.
Hé oui, mon petit. Elle est l’emblème de la ville, et surtout une véritable merveille.
3 siècles de construction sont nécessaires pour qu’elle puisse voir le jour. C’est un chef-d’œuvre d’art gothique, construit en grès rose des Vosges.
En quelques chiffres, sa flèche mesure 142m de hauteur et la rosace à l’entrée 14m de diamètre. Autant te dire, que même avec mes 2m05, je reste petit à côté !
Dès que tu arrives à Strasbourg, la cathédrale te fait de l’œil pour que tu viennes la rencontrer.
L’intérieur te surprend notamment grâce aux vitraux (dont certains sont d’origine), et si le soleil rayonne, les couleurs n’en seront que plus majestueuses. Une mention spéciale pour l’orgue, qui est une véritable merveille.  Une horloge astronomique est installée dans la cathédrale. Datant de 1574, elle est dotée d’un calendrier perpétuel qui indique le déplacement des planètes. Une prouesse à la fois technique et créative.
Si le vertige reste inconnu,  tu peux gravir les 330 marches jusqu’à  la plateforme et visiter la maison des gardiens. De tout là-haut, le panorama sur la ville et sa région est à couper le souffle. Il existe également une application : VR Strasbourg avec laquelle tu peux avoir des panoramas de Strasbourg en 1490 et 1730.
A chaque fois que, je suis à Stras’ (pour les intimes), je prends le temps de me rendre à la cathédrale. C’est toujours une nouvelle découverte, en fonction des jours, de la luminosité, chaque détail devient plus ou moins visible et c’est un vrai régal pour les yeux.

Le quartier de la Petite France

Se balader sur les quais, admirer les maisons aux façades colorées, où encore rêver en regardant la rivière s’écouler…. C’est un quartier qui se prête bien à ce type d’activité.
Flâner en toute quiétude et simplement prendre le temps de « regarder ». Il s’agit d’un endroit très connu de la ville, notamment grâce à la place Benjamin Zix, un joli coin ombragé très animé l’été et qui offre un très beau panorama sur la rivière.  La rue du bain aux plantes te permet d’admirer la beauté des maisons à colombages. J’adore ce type d’architecture qui procure un certain charme et te plonges dans l’histoire.

Les différents ponts sont des lieux à part entière. En effet, pour avoir sillonné la ville en long, en large et en travers et être passé sur les ponts à différentes heures de la journée : les perspectives sont sublimes. L’agitation de Strasbourg est vite oubliée, car le calme que te renvoie la rivière prend le dessus et te permet de naviguer dans tes pensées…

Le quartier de la Neustadt

Historiquement, cet endroit est la vitrine de la puissance prussienne. Les grands espaces côtoient les larges avenus, ainsi que les bâtiments post haussmannien. Le quartier est classé au patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO. Il s’agit d’un des derniers témoignages de l’architecture allemande fin 19ème.
On retrouve notamment la Place de la République, qui abrite entre autres le Palais du Rhin. Ce dernier servait de résidence pour l’Empereur, mais depuis 1920, il abrite la commission centrale pour la navigation du Rhin. Il faut également te balader Avenue de la Liberté : Les Champs Elysées strasbourgeois.

Christkindelsmarik. Bref Le marché de Noël

Ne me dis pas que tu n’en as jamais entendu parler ! Sinon, ta grotte est réellement bien cachée. C’est l’un des marchés les plus connus en France. Alors, effectivement, depuis plusieurs années, il est devenu très (trop) touristique et a perdu de son âme.
Je suis d’accord car il est vrai que la masse de population est importante. Lorsque j’y suis allé avec des amis l’année dernière, nous l’avons constaté. Je trouve cependant, que les illuminations et les décorations sont un réel spectacle. Par contre, ce qui est gênant, c’est de retrouver des articles à vendre, qui n’ont strictement rien à avoir avec Noël.
C’est aussi pour cela que Strasbourg doit être, en partie, visitée hors de cette période. Vraiment.

Bref ! Créé en 1570, c’est l’un des plus anciens marchés d’Europe et le 1er instauré en France. Les traditions de Noël sont profondément ancrées chez les Alsaciens. C’est lors du basculement de l’Alsace dans la branche protestante que le marché de Noël voit le jour. A l’époque, ville germanique, Strasbourg a conservé cet événement afin de garder un héritage et surtout affirmer qu’elle est un point entre 2 cultures.
Lors de sa création, la durée est de 3 jours, ceux précédents le 24 décembre. Au fil des années, la durée a augmenté, passant, au 19ème siècle à  6 jours puis dans la 2nde moitié à 36 jours.
Depuis 1992, Strasbourg est la capitale de Noël, notamment grâce à Jean Jacques Gselle, qui implante les marchés de Noël partout dans la ville de Strasbourg.

Capitale de Noël



En quelques mots, j’ai voulu te parler de ma ville de cœur. J’ai sans doute (et j’en suis même sûr) oublié pleiiiiiins de choses. Mais, le but est que tu visites cette jolie ville. Bien entendu, quand tu pourras sortir tranquillement de chez toi !

 A chaque fois que je me rends à Strasbourg, j’ai une sensation étrange. Comme celle d’être chez moi. Il est difficile d’expliquer ce sentiment, mais je trouve que le mélange des traditions, l’accueil des Alsaciens d’une façon général mais aussi l’architecture de la ville m’ont fait chavirer.
Attention, j’adore mon Beaujolais. Mais, j’ai toujours une sensation de sérénité quand je déambule dans celle jolie cité.

Bien entendu, d’autres villes comme Colmar, Obernai où encore Selestat sont de très jolis coins. Peut-être qu’un indice se cache d’ailleurs sur l’un des prochains articles… ? Maybe !

Et toi, tu connais l’Alsace ?

Publié par Rêves et Curiosités

Hello à toi lecteur ! Bienvenue dans mon petit monde.... Ici tu découvriras ma passion pour ma région, Le Beaujolais ; Mes lectures ainsi que des idées voyages ! N'hésite pas à aimer, commenter, t'abonner et partager :)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :