Bonjour à toi cher lecteur
En ce vendredi, je viens te parler de ma dernière lecture. Un roman noir, plutôt qu’un thriller.
Aujourd’hui je te parle de «  L’heure des fous » de Nicolas Lebel. Je t’ai déjà donné mon avis sur l’un de ses romans, que j’avais adoré (je te le présente plus tard) .
Comme à mon habitude je n’ai pas suivi l’ordre… Je suis vraiment à la masse quand j’achète un bouquin. L’heure des fous est son 1 er roman et De cauchemar et de feu son 4 ème ….

Qui est l’auteur?

Nicolas Lebel est un auteur français. De formation littéraire, il a longtemps fait de la traduction, et est également enseignant.
En 2006, il publie une première fiction, mais c’est en 2013 que «L’heure des fous» voit le jour, avec par la suite plusieurs romans policiers. Ces thèmes interrogent, bousculent; et font le tableau de notre société avec beaucoup de cynisme et un certain humour.
Les romans se suivent, notamment avec l’équipe policière, qui évolue au fur et à mesure… C’est pour ça, Romain: lis les bouquins dans l’ordre bordel de m ***

Le résumé

Paris gare de Lyon, lieu de passage froid et un peu déshumanisé est le théâtre d’un meurtre. Un SDF est retrouvé poignardé sur l’une des voies.
Une fine équipe est chargée de l’enquête
– Le Capitaine Mehrlicht: fan de sudoku, d’injures, fumeur compulsif et sosie officiel des grenouilles.
– Les lieutenants Sophie Latour, surveillante de flash mob et réticente à tutoyer son patron : Dossantos, amateur d’arts martiaux, et expert du code pénal. Tiret compris ; Ménard: jeune stagiaire lyonnais expatrié à la capitale, et subissant les interminables jurons de l’homme-grenouille.
Comme d’habitude, le commissaire a demandé une enquête propre et rapide: optimiste le commissaire. Le cadavre révèle des secrets sombres et surtout incompréhensibles, qui vont déstabiliser l’équipe. Cette dernière va devoir enquêter entre le bois de Vincennes, la Sorbonne jusqu’au bar miteux de Paris. Ils vont découvrir une cour des miracles moderne, lieu de non droits qui va leur donner du fil à retordre.
L’heure des fous est programmée, faite attention au moment où elle va sonner…

“L’heure des fous”: un extrait

Mehrlicht s’arrêta net et releva la tête pour toiser le colosse. Une bête gronda sans sa gorge:

– Ouvre bien tes cages à miel! Je vais te dire ce que j’en pense. J’en pense que baisouiller au boulot, ça embrouille le bulbe et ça t’amène que des pépins. Alors mon conseil: tu l’oublies. Ou tu l’invites à claper un de ces soirs et si elle te dit “non”, tu l’oublies! Ca t’évitera d’être muté d’office à Trifouillis-les-Oies avec un procès pour harcèlement qui te coûtera une blinde en bavard et peut-être même ton taf. Tu vois?

Dossentos le regardait sans un mot.

– Je crois que j’ai compris l’idée générale, oui. Mais pourquoi tu t’énerves?

– Je m’énerve pas, je t’explique. Maintenant tu rentres à la boutique et tu te mets au boulot! Moi, j’ai une course à faire. Je repasserai tout à l’heure pour lire ton rapport.

Ce que j’en ai pensé

Pour tout te dire, je n’ai pas été emballé. En effet, comme je te le disais plus haut, j’ai lu le 4 ème roman de Nicolas Lebel.
Il s’agit d’une continuité, au niveau des personnages. Je m’y suis quand même retrouvé et surtout je pense au bout du 4
ème livre, le style évolue.

“De cauchemar et de feu” m’a séduit; “L’heure des fous” m’a plu.

L’intrigue est intéressante, même si j’aurais aimé qu’elle soit plus développée, plus poussée. C’est cela qui m’a un peu déçu. Une partie du livre est légèrement ennuyeuse, et j’ai même failli abandonner. Cependant, par la suite l’intrigue se met en place et l’action arrive pour rendre le tout plus intéressant et créer le suspense.
Je ne te dévoile pas tout, un parallèle est mis en place, qui se révèle vraiment intéressant. Je te laisse donc le découvrir au moment de la lecture.
Pour tout te dire et être totalement transparent, ce n’est pas un coup de cœur.
J’ai aimé le ton, l’écriture, cette saccade que Nicolas Lebel manie très bien. De plus, les personnages sont toujours bien développés, creusés et donnent l’âme à l’histoire.
Il s’agit simplement de l’intrigue, qui pour moi manque de développement.

En quelques mots, pour découvrir l’univers de Nicolas Lebel, fonce, tu ne le regretteras pas.
Tu peux retrouver des idées lectures juste ici et ici aussi 🙂

 

 

error: Content is protected !!