En cette période de vacances (oui je suis en congés quelques jours !), nous avons tous tendance à lire, au bord de la plage ou de la piscine. Comme je lis pas mal, je me suis dis qu’il serait sympa de te présenter 4 livres que j’ai lu dernièrement et que j’ai bien aimé. Bien entendu, c’est un avis tout à fait personnel, mais si tu as déjà bouquiné ces histoires ou si tu comptes les lire par la suite, ce serait chouette d’en parler !

Agatha Raisin, tome 1, La quiche fatale

La quiche fatale

Agatha Raisin, responsable d’une prestigieuse société de communication, décide sur un coup de tête de quitter Londres pour s’installer dans un village des Cotswolds. Une retraite anticipée qu’elle prévoit agréable, reposante mais où elle s’imagine encore le centre de l’attention. La citadine espérait tant de cette nouvelle vie, qu’elle n’avait pas prévu une chose : s’ennuyer. Quand on vit à 100 à l’heure toute l’année au rythme effréné de la capitale, se retrouver dans un village « paumé » n’est pas facile. Le concours de cuisine de la paroisse semble être une belle occasion de rencontrer les habitants, mais également de se mettre en avant. La quiche qu’elle a achetée, car elle ne sait pas faire cuire un œuf, fait un malheur ; à tel point qu’une personne va en mourir. L’histoire qui va commencer va la mener sur une enquête des plus farfelus, ou elle va tout faire pour retrouver la personne qui souhaite la voir quitter le village, mais également le meurtrier…

« Elle avait essayé d’aller au pub, le Red Lion, un établissement rustique à l’atmosphère joyeuse et au patron jovial. Les gens du coin l’avaient accueillie, comme toujours, avec cette singulière sorte d’amabilité qui n’allait jamais plus loin. Agatha aurait su affronter une malveillance soupçonneuse, mais pas cet accueil enjoué qui la maintenait à l’écart. Non qu’elle ait jamais su comment se faire des amis, mais les gens du village avaient une façon imperceptible, découvrit-elle, de repousser les nouveaux venus. Ils ne les rejetaient pas. En surface, il les accueillaient. Pourtant, elle savait que sa présence ne faisait pas une ride sur la surface lisse de la vie villageoise. Personne ne l’invita à prendre le thé. Personne ne montra la moindre curiosité à son égard. Le pasteur ne lui rendit même pas visite. Dans un roman d’Agatha Christie, elle aurait non seulement reçu la visite du pasteur, mais aussi de quelque colonel à la retraite et de son épouse. Tandis que là, toute conversation se limitait à  » ‘jour « ,  » ‘soir « , et quelques mots sur la météo. »

Agatha Raison tome 19, La kermesse fatale

La kermesse fatale

Agatha Raisin, détective privée installé dans un village des Cotswold depuis quelques années va encore vivre une aventure des plus palpitantes. Elle vient d’accepter l’organisation de la kermesse paroissiale, d’un village voisin, alors que son agence croule sous les affaires et que les heures supplémentaires s’accumulent. Mais les beaux yeux du séduisant Georges Selby ont réussi à la faire flancher, et Agatha Raison s’est encore fourrée dans des draps qui ne sont pas si beaux que ça.
La kermesse bat son plein, les visiteurs affluent, tout le monde est aux anges. Mais voilà que certaines confitures ont été empoisonnées avec du LSD ! La détective de choc va alors se lancer tête-bêche dans une enquête qui va lui réserver beaucoup de surprise !

« Plus tard ce soir-là, Mrs Bloxby écouta les projets de son amie, non sans inquiétude. Agatha avait mis le paquet, aussi était-il trop tard pour la détourner de son entreprise. Et quand elle commença à s’extasier sur l’incroyable beauté des Cotswolds au printemps, Mrs Bloxby retint un gémissement. Car la perception qu’avait Agatha de la beauté était dictée par ses hormones. »

Une série de romans simples mais efficaces

Agatha Raisin est une série de romans, écrit par M.C Beaton. Je t’ai résumé le tome 1 et le tome 19. Le mieux est de lire les romans dans l’ordre, car même si les enquêtes sont bien entendues différentes, il y a une certaine logique dans la vie des personnages et leurs évolutions.
J’ai découvert cette série à la Fnac et honnêtement je suis fan. La lecture est facile, les enquêtes sont farfelues, c’est une lecture de loisir, qui prend peu de temps mais qui reste passionnante. Une fois que tu es lancé, il est difficile de t’arrêter. Si tu aimes les livres d’Agatha Christie ou la série Arabesque, tu vas adorer. Agatha Raisin est une femme de caractère, fumeuse, aimant boire son verre de gin-tonic, moderne, à l’esprit vif pour les affaires, mais qui tombe amoureuse à chaque fois qu’elle rencontre un homme. Un côté un peu cougar, déluré, à la fois touchant et plaisant.

A lire sans modération.

Un long chemin vers la liberté, Nelson Mandela

Un long chemin vers la liberté

L’autobiographie de Nelson Mandela, que celui-ci a débuté en 1974 lors de sa détention à Robben Island, et terminé en 1990 après avoir été libéré. Né en 1918, dans un petit village d’Afrique du Sud, membre de la famille royale des Thembus, il rejoint Johannesbourg où il ouvre, avec son associé le premier cabinet d’avocats noir du pays. Son engagement politique va l’amener à être membre puis l’un des leaders de l’ANC (congrès national africain) pour ensuite le conduire dans la clandestinité puis en prison où il passera une partie importante de sa vie. Un récit capital, dans le combat contre les inégalités et le racisme.

« Etre africain en Afrique du Sud signifie qu’on est politisé à l’instant de sa naissance, qu’on le sache ou non.

Un enfant africain naît dans un hôpital réservé aux africains, il rentre chez lui dans un bus réservé aux africains, il vit dans un quartier réservé aux africains, et il va dans une école réservée aux africains, si toutefois il va à l’école.

Quand il grandit, il ne peut occuper qu’un emploi réservé aux africains, louer une maison dans un township réservé aux africains, voyager dans des trains réservés aux africains et on peut l’arrêter à n’importe quelle heure du jour ou de la nuit pour lui donner l’ordre de présenter un « pass », et s’il ne peut pas, on le jette en prison.

Sa vie est circonscrite par les lois et les règlements racistes qui mutilent son développement, affaiblissent ses possibilités et étouffent sa vie. »

Un livre inspirant

Comme beaucoup, je sais qui est Nelson Mandela, j’ai appris l’histoire de l’apartheid et donc la sienne quand j’étais encore à l’école, mais je me suis rendu compte que ce n’était qu’un résumé. Cette autobiographie est à ce jour, l’une des meilleures que j’ai lues. J’ai été inspiré par l’homme, par son combat, par le sacrifice d’une vie personnelle et familiale, afin de libérer son pays et de permettre aux sud-africains de vivre libre et sans crainte. C’est un récit fort, qui impose le respect, mais montre aussi que rien n’est impossible et que l’ennemi peut devenir un allié. Il faut néanmoins avoir un minimum de connaissance sur l’histoire mais également un niveau de lecture : en effet, le texte est bien entendu une traduction, les dates pas forcément chronologique et il y a beaucoup d’évènements en parallèle. Tout cela implique d’avoir des notions si tu ne souhaites pas être perdu.
C’est pour moi, l’un des témoignages à lire, certains éléments du passé ne doivent pas être oubliés, mais doivent servir d’exemple, pour que nous puissions évoluer dans un monde meilleur…

Lésion intimes, un thriller angoissant

Lésions intimes

« Gorgona ». Ce nom ne vous dit peut-être rien, mais pour Nathalie Lesage, cette organisation est son cauchemar du moment. Le groupe est organisé, méthodique, discret, et cela est une nécessité. Leurs activités sont particulières : l’organisation de soirées très spéciales où débauche rime avec dépravation, violence et abus en tout genre…. A la tête d’une équipe de la BRP, brigade de répression du proxénétisme, la capitaine va plonger dans un monde qu’elle pensait connaître, mais qui va lui montrer que la perversité du genre humain repousse les limites à l’extrême et que cette violence peut être liée à elle…

« On ne pouvait pas dire que Nathalie était une femme prude. Elle avait très tôt goûté aux plaisirs du sexe et avait vécu beaucoup d’expériences, n’hésitant pas à multiplier les partenaires de tout bord. Elle n’avait cependant jamais eu de relations malsaines et refusait catégoriquement toute violence et humiliation. Un peu de fétichisme, de mise en scène de ses fantasmes, tout au plus. Par la suite, dans le cadre de son travail, elle avait été maintes fois confrontée à des affaires sordides où la dépravation, l’esclavage sexuel et les pratiques hors normes étaient de mise. Dans ce domaine, l’imagination humaine était sans limites et ça n’était pas près de s’arrêter. »

Âme sensible s’abstenir

C’est l’un des meilleurs thrillers que j’ai découvert cette année. Les chapitres défilent les uns après les autres, à un rythme effrayant. Christophe Royer nous emmène  dans une histoire sombre, révélant les noirceurs et les atrocités de l’être humain. Les fantasmes en deviennent insoutenables et vous plongent dans un tourbillon qui vous hante à chaque minute.

Ce sont vraiment mes 4 coups de cœur de cet été. Si tu lis l’un de ses livres, n’hésite pas à me dire ce que tu en a pensé, en commentaire, cela me ferait plaisir.

error: Content is protected !!