Hello cher lecteur, j’espère que tu vas bien.

Aujourd’hui je te propose de découvrir ma dernière lecture de 2021, une lecture suédoise encore et toujours… Oui je commence à adorer les ambiances suédoises, froides et neutres C’est ainsi ! Je te présente donc mon avis sur le thriller La Peau des Anges de Kats Krefeld. Un roman très noir, avec une ambiance glaciale. Bref tout ce que j’aime !

La Peau des anges le résumé

Le lever du jour est généralement signe de beauté, d’une nouvelle journée, d’une nouvelle aventure. L’aube est une renaissance, où tout est possible. Cependant, pour certaines personnes, c’est l’enfer qui commence, éternellement. C’est le pour cette jeune femme, enfoncée jusqu’aux genoux au milieu des débris, dans une tonne de ferraille ; que vient de découvrir la police de Stockholm…. Cette victime n’est malheureusement pas un cas isolé, car elle est la 5ème sur cette longue liste.. En plus d’une mise en scène macabre, cette femme, comme les autres, possède la peau d’une blancheur extrême : la peau des anges. 

Pendant ce temps, Thomas Ravnsholdt, émerge d’un nouveau coma. Une nouvelle gueule de bois, après une énième nuit d’ivresse pour noyer sa peine.. Encore une soirée passée dans le même bar à se mettre minable, plus bas que terre. Cependant, Thomas, ex-inspecteur, ne se doute pas un seul instant, que la disparition d’une jeune prostituée va le faire sortir de son marasme et de son auto destruction.

La Suède cache de nombreux secrets, et ils ne sont pas tous jolis à découvrir. Ils représentent la violence, le tourment, l’abandon et surtout l’inhumanité.

La Peau des anges – extrait

 

29 Novembre 2010. Trente-troisième jours. Encore quatre cents à tenir. Je suis Masja. Masja, vingt-et-un ans. J’ai atterri en enfer. Ceci est mon journal intime. Vous comprenez ? Il ne s’adresse à personne, sinon à moi-même. Je sais que je ne suis pas une écrivaine. Si j’écris c’est uniquement pour m’aider à tenir. Pour survivre. Pour me souvenir que je suis toujours en vie. Ma mère disait toujours que j’aurais pu devenir enseignante, que j’étais intelligente. Je lui répondais : “Qui peut bien avoir envie de s’occuper des morveux des autres à longueur de journée ? Et pour un salaire de misère, par-dessus le marché ?” Aujourd’hui, je serais prête à le faire gratuitement.

Mais je ne suis pas enseignante. Je ne suis rien

 

La Peau des anges – mon avis

J’avoue que depuis ma découverte, et surtout mon gros coup de cœur pour la saga Millénium ; j’ai envie de creuser l’univers du thriller suédois. Je trouve que les auteurs savent raconter des histoires très sombres, froides, un peu à l’image du climat des pays du Nord. Et j’aime ça. La peau des anges ne m’a cependant pas autant chamboulée. Tout d’abord, car je suis amateur de thriller et de roman noir. J’ai donc, sans aucune prétention, une certaine habitude dans la résolution d’histoire. Enfin, pour être plus sincère, je me creuse la tête pour essayer de trouver le fin mot de l’histoire. Oui, la lecture de romans policiers est un challenge. 

Après, pour le coup, les premiers chapitres sont de gros indices pour trouver qui est le meurtrier. C’est ce qui m’a déçu. Certes, il est important de donner des pistes, mais est-ce que l’on peut arrêter de le deviner à la page 3 ?

En clair, c’est cela qui m’a réellement déçu. Tu vas donc plus te focaliser sur le pourquoi du comment, avec cette fameuse réplique “Non mais c’est trop facile”. Du coup… Il fallait autre chose, pour distraire ou du moins, attirer le lecteur et le captiver.

Il y a un peu d’action quand même

Cela arrive, oui, il y a des passages très intéressants qui mêlent action, vérité et suspens. Vraiment, on ne se lasse pas. Malgré tout, je trouve qu’il manque quelque chose, un élément plus important ou intrigant. Est-ce que je deviendrais exigeant? Peut-être…

Les personnages sont intéressants, Thomas m’a fait beaucoup rire (jaune), il est attachant, sarcastique (je hais le sarcasme mais le sien reste sympa), antipathique mais surtout il possède un histoire personnelle qui l’a totalement anéanti. Pour son entourage, ceux-ci ne sont pas « très importants » au sein même de l’histoire. Ils sont plutôt secondaires.

Le lien avec la disparition reste intéressant, mais encore une fois, il est assez facile de deviner la fin. D’ailleurs, le côté “américanisation” de cette fin me dérange un peu. Mais cela ne reste que mon avis.

Je reste sur ma faim

La peau des anges ne m’a pas convaincu. Il ne m’a pas hanté au point de faire des nuits blanches pour continuer ma lecture. J’aime cette addiction que procurent certains récits, et l’attente qui vient ensuite.  Pour moi c’est un bon roman noir, qui aurait peut-être mérité d’être un peu plus creusé. Mais cela reste un avis totalement personnel et subjectif. Il n’est pas mauvais du tout, au contraire. Cependant, le synopsis de l’histoire m’a vendu un peu plus de rêve. Effectivement, des femmes assassinées, avec des meurtres théâtralisés ; une prostituée disparue : je m’attendais a plus glauque.

Je te le conseille, d’autant plus si tu débarques dans le milieu suédois. C’est un univers que je prends de plus en plus plaisir à découvrir, à approfondir. Si ce milieu est inconnu pour toi, tu peux commencer par celui-ci.

Une belle lecture cependant, pour terminer l’année 2021 en beauté…

A la semaine prochaine

error: Content is protected !!