Hello à toi cher lecteur
J’espère que tu vas bien le mois de mai est bien présent et les ponts arrivent de plus les jours grandissent et le dé confinement se voit progressif. En bref le retour des escapades s’annonce donc très bien.
Aussi pour ne pas te laisser comme une vieille chaussette en manque d’idée je te propose de découvrir le village de Fleurie un magnifique petit endroit au nom bucolique mais surtout siège de la décrue du beaujolais.

Alors bienvenue mon ami dans ce petit pays.

Une belle vision

Une belle vision

Un peu d’histoire

Commençons par le début Fleurie est situé à côté de chez nos amis bourguignons ! En somme nord du Rhône et frontière avec la Saône-et-Loire. De son origine Fleurie est une succession de hameau ; l’actuel centre du village était d’ailleurs une immense propriété et possédait sa propre église.
De plus comme beaucoup de villages de la région du Beaujolais, Fleurie dépend des sires de Beaujeu. Hé oui encore eux je t’avais dit qu’ils étaient puissants et surtout partout
Cependant au moment de la révolution Fleurie vit une crise religieuse importante qui pousse les prêtres à quitter le village. Ces derniers vont néanmoins revenir en 1791.
Mais c’est au 19e siècle que Fleurie connaît un essor, notamment grâce à l’arrivée de nouveaux habitants. A cette période nombreux propriétaires s’installent dans de belles bâtisses et de et des maisons de maître. De plus la culture de la vigne augmente et se développe sérieusement.

 

L’arrivée des problèmes !

Malheureusement c’est également l’apparition des “fucking” maladies qui ravagent la vigne. L’oïdium le mildiou ou encore le phylloxera ont bien failli arriver à leurs fins : détruire les vignes. Mais celles-ci sont robustes ! Mais surtout, un célèbre personnage a également mis sa pierre à l’édifice. Il s’agit de Victor Pulliat, qui en 1863, préconise de greffer les vignes ; notamment pour combattre le phylloxera. Je te tease un peu le prochain article, mais le scientifique est natif du village voisin : Chiroubles.
Sa découverte a bien fonctionné car elle a contribué à sauver une partie très importante des vignobles ! Le vin est, comme tu le sais, surtout à l’époque, une activité économique très importante.

Une si belle vue

Une si belle vue

Un village de cru

Comme tu l’as compris, Fleurie est un village important en matière de production vinicole pour notre région. L’un des 10 crus du Beaujolais abrite notamment la première cave coopérative du Beaujolais créé en 1927.
Le “cru Fleurie” est considéré comme le plus féminin de la région. Petit « disclaimer » comme on dit chez les Youtubeurs ; il n’y a aucune misogynie dans cette particularité. Celle-ci est due à la situation des vignes mais également du sol.
Déjà, les vignobles sont protégés par une chaîne de crêtes et disposent d’un sol sablonneux. Ces facteurs offrent une robe légère et des touches très florales. Il est vrai que cette douceur et cette finesse est souvent appréciée par les femmes. Mais je te rassure, les hommes aussi aiment la délicatesse 😊

Un environnement préservé

L’environnement est l’attrait principal du village mais également de cette petite région.
Pour preuve, Fleurie est labelisé station verte depuis 2008. Ce label créé en 1964 permet de valoriser les territoires d’accueil proposant des séjours favorisant un tourisme durable, humain et surtout respectueux de l’environnement.
A ce jour, selon le site station verte, il y a 741 stations vertes réparties sur 87 départements. (selon le site).

Fleurie est donc un paradis pour les amateurs de nature, de randonnées, en bref pour ceux qui souhaitent « se mettre au vert ».
Plusieurs circuits, sentiers sont accessibles, à différents niveaux et surtout pour tout le monde.
Tu peux par exemple, emprunter le célèbre Sentier des Lys, au départ de la mairie. Une balade guidée par les pétales de Lys… Je te le précise : il n’y a pas une personne qui chaque jour dissémine des pétales sur le chemin hein ! La vie ce n’est pas le petit poucet !
Bref, parenthèse fermée ! Le sentier te permet de découvrir l’histoire du village, et met en avant le travail des vignerons. De plus, si tes (chiards), euh pardon, enfants sont de la partie, ils seront ravis d’apprendre en s’amusant grâce aux jeux et aux énigmes de Lili !

Le symbole du cru

Le point culminant de cette marche est l’arrivée à la Chapelle de la Madone. Petite idée sympa au passage : tu peux prévoir pique-nique ou autre goûter ; ainsi qu’une bonne bouteille pour en profiter ! La chapelle est édifiée en 1880 et elle est visitable librement. Selon les légendes, deux vœux expliquent la construction de ce très bel édifice :
1/ Un vœu de la population afin de lutter contre l’oïdium (comme la chapelle de Brouilly)
2/ Un vœu pour que les prussiens, n’envahissent pas le village durant la guerre de 1875.

Quoi qu’il en soit, peu importe qui a souhaité quoi : il a eu raison !
La chapelle en tant que telle est un très beau monument architectural, mais je ne te parle même pas du point de vue. Il est simplement splendide ! Imagine-toi, assis tranquille avec des copains, ta famille ou l’amour de ta vie, accompagné d’un verre de rouge à la main ; observant la nature suivre son cours… Elle n’est pas belle la vie en Beaujolais ?

 

De belles curiosités

Par ailleurs, le village offre également de belles curiosités. Notamment l’église située au centre du bourg. Divers commerçants sont présents, ce qui fait de Fleurie une ville très dynamique. Les restaurants sont également nombreux, et j’ai tellement envie de retourner au resto !

La curiosité est aussi présente avec la fresque Marguerite Chabert. Elle a été réalisée en 2011, installée devant le caveau de dégustation. Elle met en scène un paysage typique durant les vendanges. Une belle œuvre qui représente l’un de mes moments préférés en Beaujolais.
Pour le goûter la boulangerie de Fleurie t’accueille dans une très belle maison, du 19ème siècle qui était occupé par un ébéniste. L’architecture italienne où loggias et arcades donnent un charme fou.

 

Un cru à déguster

Le cru Fleurie abrite pas moins de 150 vignerons. Autant te dire que tu as de quoi goûter ! Je te laisse le soin d’en découvrir certains ici.
Néanmoins, nous allons faire d’une pierre 2 coups avec le Domaine de Robert. Ce très bel endroit mélangeant le plaisir de la dégustation via de belles découvertes produites autour du domaine ; avec la douceur d’une nuit (ou plusieurs). Un cadre idyllique, en plein milieu des vignes ; des chambres spacieuses, agréablement aménagées et décorées. Béatrice et Patrick seront ravis de te recevoir en tout convivialité. Oui cette convivialité Beaujolaise dont je te parle souvent.
De plus, si tu souhaites loger au cœur de la nature, pour rappeler le label station verte de Fleurie : tu peux te rendre au camping. Un établissement construit il y a plusieurs années, proposant des séjours reposants, de charme et surtout dans un cadre verdoyant des plus reposants.

 

Un village à découvrir

En fin de compte Fleurie est un vrai coup de cœur. J’ai aimé ce village, plein de vie (bon à cette période la vie était plus limitée mais bon). Pour tout te dire, je compte bien retourner manger un bout dans l’un des restos ! Mais aussi pour monter à la Madone, admirer la nature changer au fil des saisons.
Fleurie, un joli nom, animé de gaieté que je t’invite vivement à visiter. En dernier lieu, le village est départ pour le Marathon International du Beaujolais. En somme si cette année tout fonctionne correctement, venir en pleine fête du Beaujolais Nouveau, peut être une belle occasion…. Tu as quelques informations supplémentaires ici

A vendredi prochain.

L’avant dernier article juste ici (si tu l’as loupé)

 

error: Content is protected !!